La psychose se caractérise par une perte de contact avec la réalité. Une personne qui ne peut pas faire la différence entre ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas vit un épisode psychotique. Un premier épisode psychotique est souvent effrayant, déroutant et bouleversant, surtout parce que c’est une expérience inhabituelle.

La psychose apparaît généralement vers la fin de l’adolescence ou au début de la vingtaine. Environ trois personnes sur 100 connaissent un épisode psychotique au moins une fois dans leur vie. La psychose frappe autant les hommes que les femmes de toutes les cultures et groupes socio-économiques.

Comparativement aux hommes, les femmes sont touchées par la psychose à un âge plus avancé, alors qu’elles ont établi des liens sociaux et professionnels plus solides. Dans l’ensemble, les femmes réagissent mieux à la plupart des traitements que les hommes. Par contre, le risque de rechute chez la femme est plus élevé à certaines périodes, notamment à l’approche des règles, après un accouchement et à la ménopause. Les hormones féminines pourraient donc jouer un rôle dans le déclenchement de la psychose.

 

LES SYMPTÔMES

N.B.: les symptômes écrits en vert sont ceux que j’ai expérimentés.

La psychose peut apparaître subitement ou se développer très graduellement. Ses symptômes diffèrent d’une personne à une autre et peuvent varier avec le temps. Voici certains des symptômes les plus courants :

  • changements dans le schéma de pensée (difficulté à se concentrer, perte de mémoire, pensées décousues) ;
  • idées délirantes (croyances enracinées et fausses sans rapport avec la réalité ni avec la culture de la personne) ;
  • hallucinations (la personne entend, voit, goûte, sent ou ressent des choses qui en réalité n’existent pas) ;
  • changements d’humeur (difficulté à exprimer ses sentiments, impression de ne pas être à la hauteur, explosions d’émotions, sensation de vide émotif, dépression) ;
  • comportements très désorganisés (incapacité d’accomplir des tâches quotidiennes comme faire sa toilette, s’habiller convenablement et préparer ses repas) ;
  • pensées suicidaires ou se rapportant à la mort.

 

Source: Centre de toxicomanie et de santé mentale

http://camh.net/fr/About_Addiction_Mental_Health/Mental_Health_Information/psychosis_mhfs_fr.html

Partager:
Facebook Twitter Digg Delicious Reddit Stumbleupon Tumblr Email